Qu’est-ce que le Salut ?

Catégories : Bible,Etudes Bibliques

key-bible-versesIntroduction

 Peter Kreeft, professeur de philosophie à Boston, propose cette histoire fictive pour illustrer la réponse de Dieu face au mal :

« Imaginez un ours, pris dans un piège, qu’un chasseur bien intentionné veut libérer. Ce chasseur, après avoir essayé sans succès de gagner la confiance de l’ours, doit se résigner à lui tirer dessus pour lui injecter une dose de tranquillisant. L’ours, ne pouvant réaliser que le chasseur lui tire dessus dans le but de le délivrer, ne peut penser qu’une seule chose : ce chasseur est en train de l’attaquer et tente de le tuer. Pour pouvoir l’extraire du piège, le chasseur doit le pousser encore plus à l’intérieur de façon à pouvoir relâcher la tension du ressort. Si l’ours est encore à moitié conscient, on peut l’imaginer encore plus fortement convaincu que le chasseur est un ennemi, déterminé à lui causer peine et souffrance. Mais, bien sûr, l’ours a tort de penser cela. Il arrive à cette fausse conclusion parce qu’il n’est pas capable de raison humaine. »

Comprenons que le mal et le péché ont fait de nous des fossoyeurs creusant jour après jour nos tombes dans l’insouciance d’une vie sans vie. La Bible nous enseigne qu’avec Dieu, le mal n’aura pas le dernier mot. Cette espérance s’exprime au fil du texte biblique par le terme Salut et la famille de mots qui s’y rattache, comme sauver, sauveur ou salutaire. C’est ainsi, que Dieu prend l’initiative de nous sortir du piège du mal en construisant le pont du Salut par la mort en croix du Christ.

Mais qu’est-ce que véritablement le Salut ? La Bible répond…

  1. Après avoir péché, par quelle promesse Adam fut-il encouragé ?      Genèse 3 : 15
  1. Pour incarner cette promesse, le Christ est-il né d’une femme ?     Galates 4 : 4, 5 ; Hébreux 2 : 17
  1. Depuis le péché d’Adam et Eve, quelle est la condition de l’homme ? Psaumes 51 : 5 ; Jérémie 17 : 9
  1. Est-il possible à l’homme de changer par lui-même ? Jérémie 13 : 23
  1. Par qui peut-on obtenir le Salut ? Actes 4 : 12 ;           Matthieu 1 : 21
  1. Pourquoi Jésus est-il mort ? Esaïe 53 : 5 ; Matthieu 20 : 28
  1. Qu’est-ce que le Christ a accompli par sa mort ?   Colossiens 1 : 19, 20
  1. Pourquoi le Christ peut-il offrir le pardon aux pécheurs ? Esaïe 53 : 10
  1. Quelle est la justice qui nous sauve ? Romains 3 : 21-24
  1. Qui incarne la justice qui nous sauve ? 1 Corinthiens 1 : 30
  1. Qui peut être sauvé ? Jean 3 : 16
  1. Peut-on être sauvé par les œuvres de la loi ? Tite 2 : 11
  1. De quoi l’homme a-t-il besoin dans sa recherche de Salut ? 2 Timothée 3 : 15 ; Romains 1 : 16 ; Hébreux 9 : 28
  1. Quelle est la place des œuvres dans le vécu du Salut ? Galates 2 : 16
  1. Si le Salut est une grâce pourquoi dois-je observer la loi ? Jean 14 : 15
  1. Peut-on avoir l’assurance d’être sauvé ? Actes 2 : 21 ; Actes 16 : 31
  1. Quelqu’un qui refuse d’obéir à la Parole du Christ, peut-il prétendre au Salut ? Hébreux 5 : 9

 

Conclusion

A la lumière de la Bible, nous comprenons qu’aucun pécheur ne peut satisfaire Dieu parfaitement et aucun pécheur ne peut présenter un sacrifice parfait à Dieu. Seul Jésus-Christ en est capable. Nos œuvres ne nous qualifient pour le Salut, il est donc impossible de satisfaire un Dieu infiniment saint et juste par nos actes quels qu’ils soient. Mais Jésus, qui est parfaitement juste devant Dieu le Père, est mort à notre place et en notre faveur. Ce que nous étions incapables de faire, c’est Lui qui l’a fait.

Si vous voulez être considéré comme juste devant Dieu, alors vous devez placer votre confiance dans le sacrifice de Dieu. La justice de Christ vous est offerte si vous l’acceptez, si vous placez votre confiance et votre foi dans l’œuvre de Jésus. C’est pourquoi la Bible dit que nous sommes sauvés par la grâce par le moyen de la foi. « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Ephésiens 2 : 8). En plaçant votre confiance dans l’œuvre de Christ sur la croix et non dans vos propres œuvres, alors la justice de Christ vous est transmise – de même que vos péchés ont été « transmis » à Jésus.

Une fois que vous avez placé votre confiance dans l’œuvre de Christ, vous possédez la vie éternelle. La Bible déclare : « Il n’y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. » (Romains 8 : 1).

Car la raison d’être de Jésus, c’est de vous sauver !

Auteur :Pasteur Charly Réson

Laisser un commentaire