Une Véritable Année de Grâce

Catégories : Editorial

Il était une fois, en l’an de grâce…
A l’époque médiévale, les années étaient précédées de la mention en l’an de grâce…

En réalité, l’année de grâce trouve son origine dans la Bible : « L’Esprit du Seigneur est sur moi […] pour proclamer l’année de grâce accordée par le Seigneur » Luc 4.18-19.

En effet, l’évangile de Luc nous rapporte que Jésus se rendit à la synagogue un jour de Sabbat et fit la lecture du texte du prophète Esaïe : « L’Esprit du Seigneur, de l’Éternel, est sur moi parce que l’Éternel m’a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance, pour proclamer une année de grâce de l’Éternel… » Esaïe 61.1-2

Après avoir fait la lecture de ce texte, Jésus affirma : « Aujourd’hui, cette écriture que vous venez d’entendre est accomplie. » Luc 4.21.

Autrement dit, nous sommes dans l’année de grâce depuis la déclaration faite par Jésus. C’est donc une longue période de grâce pour signifier que la grâce de Dieu surabonde (Romains 5.20). Chaque année depuis cette parole prononcée, l’humanité a été l’objet de la grâce de Dieu… Et encore aujourd’hui, il nous donne une année de grâce…

Mais quelle est la signification de cette année de grâce ? Il apparaît que l’année de la grâce était liée à l’année du Jubilé. Selon Lévitique 25, c’était une année sabbatique consacrée au Seigneur durant laquelle les dettes étaient effacées, les esclaves libérés et où chacun récupérait ses terres… C’était donc un Jubilé mosaïque…

Curieusement, l’accueil de cette bonne nouvelle fut mitigé… (Luc 4.22-30), probablement parce que la nation attendait un jubilé politique où le Libérateur chasserait l’oppresseur romain… Mais ce que Jésus affirme est l’accomplissement d’un Jubilé messianique bien loin de toutes considérations économiques.

En effet, depuis plus de 2000 ans, Jésus proclame son Jubilé, qui nous apporte la liberté, mais l’esclavage dont nous sommes libérés est celui du péché. Jésus, par son Jubilé, vient effacer nos dettes, mais il s’agit d’une dette bien plus grave que celle que nous avons envers notre banquier puisqu’elle a des conséquences éternelles. Jésus vient régler la dette que nous avons envers Dieu ! Le Jubilé de Jésus nous apporte la restauration de notre héritage, mais les terres qui nous sont restituées sont celles d’un Royaume éternel. Le Jubilé de Jésus nous apporte le pardon, mais bien plus, il s’agit du Grand Pardon, qui signifie l’effacement complet de toutes nos fautes. D’ailleurs, le Jubilé mosaïque devait être proclamé lors de la fête du Yom Kippour, jour du « Grand Pardon » (Lévitique 25.9-10).

Vivez, vivez donc 2015, en vous laissant restaurer par l’amour de Dieu le Père, par le pardon du Fils Sauveur et par la communion du Saint-Esprit.

Bonne année de grâce 2015,
Pasteur Charly RÉSON

Auteur :Pasteur Charly Réson