Remettre le couvert…Encore et encore

Catégories : Bible,Meditations

Voilà encore quelques jours, la Saint-Valentin était un sujet de conversation primordial. Certains cadeaux sont encore chauds et les émotions qu’ils soulèvent vives.

Beaucoup de couples ne fêtent pas la Saint-Valentin.Car, pour eux, la Saint-Valentin, c’est tous les jours. D’autres ne s’y intéressent pas, pour des raisons inverses. Ce sont des naufragés solidaires involontaires sur le radeau de la vie qui n’aspirent qu’à regagner la terre ferme afin de se séparer.

« L’amour est éternel », chante à tue-tête Cali à qui veut l’écouter ou le regarder. Pourtant, nos sociétés prennent un chemin qui semble pousser à croire le contraire. L’amour est considéré par beaucoup comme une lubie de poètes et de doux rêveurs romantiques, tant ce qu’on en dit ne correspond pas à la réalité quotidienne. Parmi les naufragés, nombreux sont ceux qui se jettent à l’eau, quitte à risquer la noyade. D’autres n’espèrent pas des jours meilleurs. Mais, par respect de certaines conventions sociales, familiales ou de préceptes religieux, ils se sentent condamnés à ramer longtemps sans jamais connaître de répit.

Pourquoi est-ce si difficile aujourd’hui ? De tout temps on a vanté les temps d’avant. En d’autres termes, le mal être et le mal de vivre ont été les lots de tous les humains, de tout temps. Cependant, les progrès ne semblent pas arranger les choses.

Disons franchement que l’intolérance, le manque de respect de l’autre, l’égoïsme, la sensiblerie et l’impudence gagnent du terrain au rythme des avancées technologiques. Or, ces avancées auraient dû faciliter la vie quotidienne et ajouter de la disponibilité au crédit des gens qui ont promis de s’aimer, de se chérir jusqu’à ce que la mort les sépare.

Les couples qui annoncent une longévité heureuse et épanouie ressemblent presque à des spécimens rares que l’on a envie de soumettre aux tests de laboratoire pour en comprendre le fonctionnement. Aujourd’hui, au delà de dix ans, un mariage heureux commence à devenir suspect. Et le « petit vieux » qui annonce béatement à la pharmacie qu’il fête les cinquante ans de son mariage est regardé comme un animal curieux. S’il a la bonne idée d’ajouter qu’il n’a jamais regardé à gauche ni à droite, il risque de finir sous le scalpel de ses congénères prompts à le disséquer pour voir s’il ne vient pas d’une autre planète.

Je veux dire qu’il est possible de vivre la Saint-Valentin tous les jours, aujourd’hui encore. Aucun couple n’est condamné au naufrage à perpétuité. Il existe une terre ferme où l’on peut prendre plaisir à évoluer ensemble, à regarder dans la même direction. Il existe une terre ferme où l’amour, le bonheur, la joie ne sont pas de vains mots. C’est une terre où l’union fait la force face à l’adversité et aux aléas de la vie. Il suffit d’accepter d’être à l’école du Dieu amoureux transi qui déclare sa flamme à l’humanité avec une passion qui surprend plus d’un. Pour ma part, je lis avec un émerveillement renouvelé ses promesses et j’essaye de les faire miennes dans mes relations avec autrui :

De loin l’Éternel se montre à moi: Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. (Jér. 31 : 3)
Quand les montagnes s’éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Éternel, qui a compassion de toi
.(Ésaie 54 : 10) 

Expérimenter ces promesses, c’est les appliquer envers les autres, sans exception et sans condition.

Ne voudriez-vous pas essayer ?

Auteur :Renseg MENTOR

Laisser un commentaire