La Pâque, Fête d’espérance

Catégories : Bible,Meditations

Les mondes juif et chrétien ont fêté la Pâque durant le mois de mars. Pour les enfants d’Europe et pour quelques autres pays, elle est synonyme de chocolat et de chasse aux œufs de pâques, disséminés çà et là dans des jardins par les adultes. Fête familiale et fête du printemps tout à la fois, la Pâques coïncide avec l’équinoxe du printemps qui se produit en France entre le 20 et 22 mars de l’année.
Tenue en haute estime par les deux communautés, elle est de surcroît chargée de symboles.

Pour les juifs, elle marque la fin de 400 ans d’esclavage sous la férule Egyptienne, le passage du pays de la servitude à celui de la terre promise (Canaan), la délivrance miraculeuse de l’armée de Pharaon à travers la mer rouge et l’accès à la liberté (Exode 12 : 1-15 ; Deutéronome. 16 : 3). C’est aussi le partage d’un dîner autour de l’agneau pascal et le départ précipité pour une nouvelle vie avec leur Dieu.

Pour les chrétiens, c’est la résurrection du Sauveur et le couronnement d’une semaine éreintante pour lui. Durant cette semaine de la passion Jésus est jugé, condamné, maltraité, humilié, giflé, fouetté, traité comme un coupable et crucifié. Il meurt un vendredi. Mis au tombeau, il ressuscite le 3ème jour, un dimanche ! Un vrai miracle ! Ce Sauveur qui était mort sur la croix, est désormais vivant. C’est une espérance salutaire pour ses disciples (Mathieu 26 : 2, 26-29 ; Jean 6 : 51-58, 63 ; Marc 16 :9).

Mais cette espérance n’est pas seulement pour eux. La Pâques est aussi l’expression indubitable de l’amour de Dieu pour toi et pour moi, selon qu’il est écrit : car Christ, notre Pâque, a été immolé (1 Corinthiens 5 :7).

Si tu doutes encore de cet amour, pense à cette magnifique déclaration au monde entier : Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. (Jean 3 :16)

Si l’agneau pascal était pour le peuple Hébreu, le Christ, la nouvelle Pâques, est offert au monde. Alors, à l’instar des enfants, ne veux-tu pas toi aussi célébrer cette fête de Pâques ? Jésus t’y invite pour souper avec lui (Apocalypse 3 : 20). Il veut t’entourer de paix, de joie et te libérer de l’esclavage du péché. Quant à moi, c’est Pâques chaque jour !

Entends-tu sa voix, il t’appelle aussi pour une nouvelle vie, un nouveau départ. Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (1 Corinthiens 5 :17)

 

par Luc Bodinate

Auteur :Luc BODINATE

Laisser un commentaire