Qui tient le volant ?

Catégories : Bible,Meditations

volantSouvent, les adolescents qui n’ont pas encore atteint la majorité attendent avec impatience leur dix-huitième année. En effet, cet âge représente pour eux le début de plus grandes libertés. Parmi elles, l’obtention de ce fameux « papier rose », le permis de conduire est un sésame incontournable pour concrétiser un peu plus leur soif d’autonomie.

Quand on arrive à l’âge adulte, on apprécie beaucoup ces nouvelles libertés. Mais au fil du temps, on se rend compte qu’elles vont de pair avec de plus grandes responsabilités. D’après ce constat, certains essaient de planifier leur vie au millimètre carré pour pouvoir tout contrôler et ainsi se rassurer. Mais comme le dit si bien l’adage «l’homme propose et Dieu dispose »… On se rend alors compte que tout ne se passe pas forcément comme on l’avait programmé ou même rêvé. De nombreux aspects de notre existence ne relèvent pas de notre unique volonté. Certaines expériences vécues peuvent nous laisser un goût amer. Elles permettent néanmoins de nous faire prendre conscience que, seuls, nous sommes limités et que nous avons besoin de l’aide de Celui qui nous a créés, Jésus-Christ, pour pouvoir y arriver.

Lorsque l’on a tout essayé et que l’on ne trouve pas la clé, on pense alors à prier en ces termes : «Seigneur, j’ai enfin compris… A chaque fois que j’essaie de tout réaliser par mes propres moyens, rien ne se passe comme je le souhaite. A compter de maintenant, je te laisse prendre le gouvernail et diriger ma vie selon Ta volonté car « tu as formé sur moi des projets de paix et non de malheur » comme le dit Jérémie (Jérémie 29 : 1).

J’ai souvent fait cette requête à Dieu. Mais je me suis rendue compte à de nombreuses reprises qu’il étaitdifficile de lâcher prise, difficile de lui faire aveuglément confiance. Surtout lorsqu’il nous mène dans une direction totalement imprévue et qui nous semble sans issue.
Il m’est arrivé quelquefois de vouloir « aider » Dieu. Dans certaines situations, sans reprendre le volant, j’ai voulu lui suggérer de ralentir la cadence. Dans d’autres au contraire, j’ai tenté de lui dire d’appuyer sur le champignon car les choses n’allaient pas assez vite à mon gré. Et puis, j’ai repensé à cette parole de l’Ecclésiaste : « Il fait toute chose bonne en son temps » (Ecclésiaste 3 : 11a). Et là, je me suis dit qu’il était temps d’avoir une foi complète en Christ et en ce qu’il oeuvrait dans ma vie. Car même si on ne comprend pas toujours les voies de Dieu, elles nous amènent forcément au bonheur comme le souligne le texte de Job « Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix; Tu jouiras ainsi du bonheur » (Job 22 : 21). Il faut juste savoir s’armer de patience et avoir l’assurance que Dieu agit pour nous. Lorsque nous croyons être dans une situation totalement bloquée, au lieu de nous lamenter, n’oublions jamais qu’il y a quelqu’un qui est là, tout près et prompt à nous aider. Il suffit juste de le lui demander avec foi et de le laisser conduire notre vie comme il l’entend.

Faisons cette demande à Dieu :

Seigneur, quelle que soit la situation dans laquelle je me trouve, bonne ou mauvaise, permets-moi de toujours te faire confiance et de te laisser agir selon ton bon plaisir dans ma vie car tu sais de quoi j’ai besoin avant même que je ne te l’exprime.

 

 

par M.A.

Auteur :Mylene AIMEE

Laisser un commentaire