Silence ! La nature tourne.

Catégories : Bible,Meditations


natureCelui qui sonde les écritures n’est pas vraiment surpris par l’actualité
 : le scénario des événements qui se déroulent sur la scène du monde est décrit dans les différentes prophéties annoncées depuis des siècles et consignées dans la Parole de Dieu.

En revanche, lorsque ces tragédies surviennent et que l’horreur prend la forme et le visage d’êtres humains enfouis sous des décombres, ensanglantés, asphyxiés ; nous autres, maillons de cette chaine humaine, sommes horrifiés, tétanisés et ressentons avec une acuité redoublée combien l’existence humaine est fragile : « Vous ne savez pas ce qui arrivera demain ! Car qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. » Jacques 4 : 14
Aujourd’hui, les séismes sont décelés et étudiés par les scientifiques : la connaissance que nous en avons devient alors un avertissement : malgré son intelligence et sa puissance technologique, l’homme n’est rien en face des forces de la nature. Il serait illusoire pour l’espèce humaine de se croire indestructible. Par ailleurs, ce serait commettre une pure folie que d’en faire une occasion d’assigner Dieu au banc des accusés ou une preuve supplémentaire de son inexistence.

Dieu ne nous sacrifie pas à des intérêts plus importants, l’être humain est l‘objet de toute sa miséricorde et il n’a pas hésité à sacrifier son fils unique afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle (Jean 3 : 16)

Si la croix représente pour l’humanité et la chrétienté en particulier un sombre épisode de l’histoire humaine, elle symbolise aussi toutes les victoires, et notamment celle sur le péché. L’agonie de Jésus sonnait le glas pour notre adversaire Satan : une condamnation sans appel était prononcée contre le mal et son auteur. Si aujourd’hui, nous en subissons encore ses assauts, il ne s’agit en réalité que des derniers soubresauts d’un condamné. En christ, nous pouvons nous emparer de toutes les promesses que Dieu nous a faites et il y en a une qui résonne de plus belle à nos oreilles : « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » Apocalypse 21 : 3 ,4

Les tragédies détruiront notre enveloppe charnelle et celle de nos bien-aimés, mais ne laisseront aucune trace sur notre être intérieur renouvelé de jour en jour par notre Sauveur Jésus-Christ. Les tragédies nous feront pleurer, mais nous ne feront jamais abdiquer, ni douter de l’amour de notre Dieu. L’heure est proche où les croyants doivent redresser la tête car la délivrance est proche et les retrouvailles assurées.

 

par Mireille Middelton

 

 

Auteur :Mireille MIDDLETON

Laisser un commentaire