Ceux qui possèdent la foi de Jésus

Catégories : Bible,Meditations

foiNous servons un Dieu magnifique ! Créateur de l’univers, Il règne sur des milliers, si ce n’est des milliards de galaxies. Notre terre se trouve dans celle de la voie lactée ; un petit point dans un immense foisonnement d’éléments, tous plus étonnants les uns que les autres !Imaginons donc le positionnement des êtres humains sur cette échelle de l’univers ! Ridicule, minuscule ! Et pourtant, c’est sur la terre que le Fils de Dieu s’est donné, c’est sur la croix qu’il meurt pour l’humanité, c’est pour moi, pour toi, qu’il donne sa vie pour que nous vivions, par la foi, comme héritiers et cohéritiers avec lui. Quel amour !Dieu nous a fait don de la foi, facteur fondamental si nous voulons lui plaire (Hébreux 11 : 5). Bien avant son arrivée sur terre, Jésus Christ était déjà le garant de ceux qui, en son nom, seront sauvés. Je pense à Hénoch, lui seul qui ne figure pas parmi la longue liste des patriarches décédés (Genèse 5). L’apôtre Paul nous dit qu’il reçut, de son vivant, la certitude qu’il plaisait à Dieu. Quel hommage ! Par ailleurs, tout le chapitre 11 d’Hébreux nous parle d’hommes et de femmes qui, par la foi, ont fait montre d’une assurance inébranlable dans leur espérance : l’attente d’une cité non bâtie par des mains d’hommes !C’est grâce à cette foi qu’ils sont demeurés fermes et ont triomphé des écueils de la vie ! Jésus Christ dira lui-même qu’il faut avoir foi en Dieu (Marc 11 : 22). S’il nous donne ce conseil, c’est que lui aussi a appris, bien qu’il soit fils de Dieu, l’obéissance (Hébreux 5 : 7-8). Faire confiance à son Père, il en connait un rayon sur la question : dans le jardin de Gethsémané, en proie à la souffrance la plus redoutable qu’il ait été donnée à un homme de supporter – la croix – il s’écria avec des larmes et à grands cris, à deux reprises : «Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! » (Matthieu 26 : 42). Il avait donc une foi sans faille en son Père !

Moïse dit : « Efface mon nom du livre que tu as écrit » (Exode 32 : 32). Daniel, de son vivant, reçut de Dieu le gage qu’il serait debout pour son héritage éternel (Daniel 12 : 13). Le prophète Elie dit à son successeur que s’il le voyait monter au ciel, il aurait une double portion de son Esprit. L’apôtre Paul affirma que le Seigneur lui remettrait la couronne de justice parce qu’il avait combattu le bon combat de la foi (2 Timothée 4 : 5-6). Autant d’hommes, si preuve en est, et il y en a encore bien d’autres, qui avaient cette certitude qu’ils seraient, le moment venu, en présence de leur Sauveur. Jamais leur foi ne les a laissés dans le doute quant à cette espérance.

Ainsi, la foi de Jésus est celle qui permet de triompher du monde (1 Jean 5 : 4), que ce soit des tribulations, de la séparation, de la mort, etc… Une foi comme celle de Jésus accorde cet extraordinaire pouvoir, en toutes circonstances, de garder les commandements de Dieu, d’effacer tout doute de notre esprit !

Puisse le Seigneur nous ouvrir les yeux pour que notre foi – la seule qui, par grâce, nous sauve – soit l’objet de continuelles expériences enrichissantes en ce Dieu magnifique et plein d’amour.

Voilà donc la foi de Jésus dont certains ont déjà fait montre et que je prie le Seigneur de nous donner. Alors, « c‘est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus » (Apocalypse 14 : 12).

 

 

par Luc Bodinate

Auteur :Luc BODINATE

Laisser un commentaire