Vivre pour la gloire de Dieu !

Catégories : Bible,Meditations

corpsL’apôtre Paul, dans sa vision de l’église, considère qu’elle est, dans son fonctionnement, à l’image du corps humain (Romains 12:4 et versets suivants). Son objectif  est de démontrer que chaque enfant de Dieu peut faire quelque chose dans le vaste champ du monde quand Dieu l’appelle. Il y a de la place pour tous !

En effet, le corps est bâti avec une multitude de composants : des membres, organes, vaisseaux, cellules, tissus, etc. Ces acteurs, les uns d’une dimension plus grosse ou plus petite que les autres, font vivre l’être humain en une parfaite harmonie. Qu’un seul parmi eux dysfonctionne et voilà tout le corps en souffrance !

Or, on trouve parfois, aujourd’hui comme hier, des gens qui vivent avec un seul œil, un rein, un bras, etc… Cependant, ils sentent bien une gêne dans le fonctionnement de leur être.

L’apôtre Paul attire donc l’attention, entre autres, sur la tentation à laquelle certains membres du corps du Christ pourraient se laisser aller, de l’oisiveté, du laisser faire et du laisser aller, en laissant aux autres le soin d’accomplir les taches régaliennes de l’Eglise. Cette dernière éprouvera également une gêne, un manque dans le potentiel accordé par le Maître pour l’accomplissement de ces taches. Une lacune devra bien être comblée.

C’est pourquoi Dieu appelle chacun à répondre à l’appel : la parabole de l’embauche de la onzième heure (Matthieu 20 : 1-16) prouve que le travail ne manque pas dans le champ mondial mais que c’est Dieu seul qui récompense les ouvriers ! En effet, personne n’a de mérite personnel à faire valoir en travaillant dans la vigne du Seigneur. C’est Lui qui, par grâce, fixe le salaire de chacun. Oui, c’est vrai qu’Il paraît injuste car celui qui a travaillé depuis le matin jusqu’au soir reçoit lui aussi un denier comme celui embauché à la onzième heure ! Mais que mérite l’homme pécheur en face de Dieu ? Que se passerait-il s’Il nous traitait selon nos mérites ? Qui tiendrait debout devant lui ?

L’encouragement de l’apôtre dans Romains 12 à remplir nos missions selon le don reçu vise donc l’excellence. Nous sommes en fait appelés à être les meilleurs, la tête et non la queue :

Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien.

Prions que, par la grâce de Dieu, nous fassions fructifier les dons que nous avons reçus de l’Eternel !

 

 

par Luc Bodinate


Auteur :Luc BODINATE

Laisser un commentaire