Les clefs pour une bonne compréhension de la prière

Catégories : Meditations

prayLa prière, sur le plan étymologique, est avant tout une requête dans laquelle sont exprimées des doléances. Elle est destinée à un être supérieur (un patron, un juge, Dieu, etc) qui a le pouvoir de satisfaire les besoins exprimés.

Cela sous entend que celui ou celle qui fait une prière connaît, l’être supérieur, son caractère, ses attributs, et son tempérament.

Lorsque la prière est formulée, chacun se rend compte de son état d’infériorité et place son espérance en celui vers qui il ou elle crie ; il est le rémunérateur des bonnes ou mauvaises actions; il est le sauveur. Pour les croyants, cette phase cruciale s’appelle faire preuve de foi.

La Bible raconte l’histoire d’une femme qui était atteinte d’une perte de sang depuis 12 ans. On peut imaginer l’angoisse, le désespoir, la honte qui ont été le partage de cette femme durant toutes ces longues années. Elle était privée de vie sociale car, en ce temps là, les personnes dans sa situation, étaient considérées comme parias, impures. A ce titre, elle était jugée comme ayant été punie, frappée d’une malédiction, conséquence d’une vie de péché. Elle devait être la honte de sa famille, la risée de son village car, en 12 ans, elle avait dû consulter les meilleurs médecins et guérisseurs de la localité, sans trouver de remède à son mal. Cela devait donc se savoir.

Elle devait également être privée d’activités religieuses. C’était la plus haute sanction que l’on pouvait infliger à une âme. On peut imaginer l’immense espoir qu’a suscité chez cette femme l’annonce de l’arrivée de Jésus Christ dans son village. Lui, le fils de David, le faiseur de miracles, le guérisseur, le maître, celui qui ressuscitait les morts ! Tout d’un coup, l’horizon se dégageait devant elle.

Une seule idée la hantait : être enfin guérie. Pour y parvenir, il lui fallait obtenir un rendez-vous auprès de Jésus, le voir, lui expliquer son problème, demander son aide. Mais elle allait vite déchanter. Une grande foule entourait le maître, ses disciples les plus proches le ceinturaient comme une garde rapprochée. Comment l’atteindre ?

Devant ces difficultés inattendues, elle résolut finalement de lui toucher seulement le pan de sa robe, estimant que ce geste devrait suffire pour qu’elle soit guérie ! Elle savait qui était Jésus !

Imaginons la scène : cette femme, ne pouvant se mêler à la foule à cause de son impureté, était obnubilée par sa guérison. Pour cela, elle était prête à braver toutes les interdictions. Incognito, la voilà fendant la foule, jouant des coudes et parvenant, non sans peines, à toucher le pan de la robe du Christ.

La Bible révèle qu’instantanément elle fut guérie ! Fini le calvaire ! Place à la sérénité, au début d’une vie nouvelle, d’une ère nouvelle. ( Lire le récit dans Luc 8 :40-48)

Revoyons quelques étapes clefs de la démarche de cette femme :

  • Connaître l’être supérieur (Jésus Christ)
  • Reconnaître son état (malade pour cette femme)
  • Avoir la foi
  • Exprimer clairement ses besoins
  • Faire preuve d’initiative personnelle
  • S’en remettre à Jésus Christ

Il est intéressant de savoir que ce Jésus du récit Biblique est le même hier, aujourd’hui et éternellement (Hébreux 13 : 8). Il est vivant, entend encore nos cris, répond à nos prières et est capable de nous pardonner. Alors, voulez-vous vous aussi, entreprendre de prier comme cette femme ?

Commençons donc par apprendre à mieux connaître le fils de David, le guérisseur, le faiseur de miracles, le maître, celui qui ressuscite les morts, Jésus Christ, le fils de Dieu. Une lecture méditative de l’évangile selon saint Marc qui retrace l’œuvre et la personne de Jésus, nous fera sans doute le plus grand bien.

Je demande à Dieu de vous accompagner chaque jour alors que vous priez pour obtenir plus de foi, de sagesse et une bonne mémoire en vue de mieux connaître Jésus Christ.

 

 

par Luc Bodinate

Auteur :Luc BODINATE

Laisser un commentaire