L’activité physique ? Oui…pourquoi pas ! Mais en fait, pour quelles raisons ?

Catégories : Articles,Santé

Depuis 2001 notre pays, à l’initiative du Ministère de la Santé et des Solidarités, a lancé une vaste campagne ayant pour objectif principal, d’améliorer l’état de santé du citoyen français. Qui dit améliorer un état de santé, dit également savoir prévenir un état de maladie. Le PNNS ou Programme National Nutrition Santé, se propose donc d’établir des repères, des conseils nutritionnels, destinés et accessibles à toute la population.

 

L’idée ?

Ne pas traiter seulement la maladie quand elle se présente, mais la prévenir au mieux et améliorer l’état de santé de tout un chacun, du plus jeune au plus vieux.

Un des axes du 2e Programme National Nutrition Santé, lancé en 2006 est de « promouvoir la pratique de l’activité physique » et « d’assurer les conditions de la pratique d’une activité physique quotidienne adaptée à chacun » [1].

 

Qu’est-ce que l’activité physique ? Se réduit-t-elle au sport ?

La définition proposée par les auteurs du document « Activité physique et santé : arguments scientifiques, pistes pratiques », est la suivante :

« L’activité physique inclut tous les mouvements effectués dans la vie quotidienne et ne se réduit pas à la seule pratique sportive »[2].

 

C’est à dire ?

Je pratique une activité physique :

  • lors de mes activités professionnelles (il est bien entendu que certaines professions sollicitent plus que d’autre),
  • dans le cadre domestique et de la vie courante (la pratique de la marche, le « bon vieux ménage » à l’ancienne…),
  • et enfin lors des activités de loisirs (pratique sportive, randonnée…).

En résumé, toutes les situations de notre quotidien qui peuvent générer une certaine dépense d’énergie.

 

Quels bénéfices puis-je tirer de la pratique d’une activité physique régulière ?

Désolée pour les « acharnés » du moindre effort, mais il semblerait que la pratique régulière d’une activité physique soit corrélée à une diminution significative de la morbi-mortalité.*

 

De quelle manière ?

Je vous propose quelques résultats d’études, qui me semblent très intéressants. On aurait donc mis en évidence chez les sujets pratiquant une activité physique régulière:

  • une diminution de la mortalité globale chez le sujet jeune comme chez le sujet âgé [3]
  • une amélioration des chiffres de pression artérielle  [4]
  • une augmentation du taux sanguin de « bon » cholestérol (HDL-cholestérol) [4]
  • l’amélioration de l’action de l’insuline et diminution de l’insulino- résistance chez le patient diabétique [4]
  • une atténuation du gain de poids au cours du temps [5]
  • chez le sujet âgé, prévention de la sarcopénie (perte de masse musculaire) par le renforcement musculaire et prévention des chutes.

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive, et très probablement, il y aurait encore beaucoup à écrire.

Le rythme de vie de notre société occidentale semble pouvoir laisser bien peu de place  à l’entretien de notre corps et notre bien-être. Comment puis-je instaurer une activité physique régulière, adaptée à mes besoins et à mon emploi du temps ? Nous essaierons de répondre à ces questions dans notre prochaine chronique santé.

 

Dr BERLE Muriel

* Mortalité: taux de décès dans une population dans un temps donné. Morbidité : nombre de personnes souffrant d’une maladie donnée pendant un temps donné.

  1. http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/pnns_060906/plan.pdf
  2. « Activité physique et santé: arguments scientifiques, pistes pratiques » Ministère de la Santé et des Solidarités.
  3. U.S Department of Health and Human Services Physical Activity and Health: A Report of the Surgeon General. Atlanta, Georgia.
  4. Kohl HW. Physical activity and cardiovascular disease: evidence for a dose response. Med Sci Sports Exerc 2001;33 (6suppl):S472-S483.
  5. Leermakers EA, Dunn AL, Blair SN. Exercise management of obesity. Med Clin North Am 2000; 84:419-40.

 

 

Auteur :Eglise Adventiste du 7ème Jour de Paris-Sud